Transport écologique : les inventions se multiplient

vehicule-electrique

Greencab, moto électrique et vtc intelligents, le transport public se laisse infiltrer par les équipements écologiques. L’hydroptère qui « vole » au-dessus des flots grâce à des ailes immergées, la bulle de mer qui réutilise le même principe. Quatre ailes implantées sur une coque arrondie, ces inventions sont de plus présentes. Petit tour d’horizon des équipements  de transport écologique destinés au transport public.

Moto électrique et intelligente

La moto intelligente occupe les pensées des manufacturiers, mais aussi des motards passionnés. A vu des avancées récemment notés, notamment avec la technologue du riding-assist, on peut espérer. Le responsable d’une compagnie de transport en mototaxis se réjouit pour le futur. Ce responsable cherche déjà à acquérir une des motos intelligentes. Récemment mises sur le marché, ces motos plairont aux clients comme aux transporteurs. Les clients aimeront son côté qui tient en équilibre tout seul. Egalement, les transporteurs apprécieront  la technologie permettant à la moto de stationner tout seul et d’alerter le conducteur. La moto électrique est l’avenir du transport à Paris.

Le hollandais roulant

Un bus écologique a récemment été mis en circulation au pays de  Spinoza. Mis en circulation en tant que mode de transport écolo, ce bus intègre un marché important dans la banlieue d’Amsterdam. Les autorités prévoient plus de 350 bus électriques à installer dans ce pays. Ce bus développé par la compagnie Transdev, prend une longueur d’avance dans la transition énergétique. Le groupe de transport public à Amsterdam a remporté jeudi dernier le marché couvrant une partie de la banlieue de la capitale Hollandaise. Ce bus écologique fera partie d’un réseau de bus en activité fin 2017. Une centaine de véhicules électriques, sont prévu à l’horizon 2020, soit 90 % de la flotte.

Moto volante

Description

Moyen de transport mue sur l’eau, la bulle de mer est un des équipements futuristes qui investissent le secteur du transport à Paris. Equipement dont le design rappelle une puce (l’animal) munie d’une combinaison de stormtrooper, ce moyen de transport écologique peut accueillir 4 personnes en même temps. La voiture de la Seine embarque un design très futuriste, mais pointera son nez au mois de mars.

                Combustible

Sea bubble avance grâce à l’électricité sans émettre de CO2. Sans aucune émission de CO2, la bulle atteint une vitesse maximale de 18 km/h. Elles sont propulsées par deux moteurs ayant besoin de peu d’énergie pour avancer. L’engin est muni d’hélices tournant sous l’eau avec la force du courant. Grâce au sea bubble, traverser Paris en voiture volante devra coûter moins cher qu’un taxi. Dans un futur proche, cet équipement sera mis en service à Paris et dans plusieurs villes européennes touchés par une concentration trop importante des bouchons.

Perspectives et conclusionmotorbike

Sea bubble intéresse les villes européennes traversées par un fleuve. Genève et Londres ont déjà manifesté leur intérêt. L’objectif est de proposer un nouveau moyen de transport écologique car ces bubbles sont électriques et se rechargent avec des panneaux solaires et des hydroliennes. Moto électrique, greencab new-yorkais, les inventions fusent et rivalisent en terme d’ innovation, ce qui promet un futur très excitant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *