Moto et scooter : progression des ventes en 2016

motorbike

Le marché français de moto et scooter  présente un bilan annuel 2016 très encourageant pour les manufacturiers. En effet, pour une troisième d’affilée, une hausse des ventes de scooter a été constatée. Cette troisième année de hausse est  à relativiser, comme toutes les infos issues de données statistiques.

Chiffres clés

Marché mondial

Un pic de vente a été constaté vers la fin de l’année 2016. Comparé à l’exercice 2015, les chiffres de vente ont augmenté de plus de 50 %. 150 000 deux-roues supplémentaires de plus de 50 cc ont été immatriculés en 2016, un chiffre à relativiser car cela fera à peu près 10 000 immatriculations de plus qu’en 2015. 7217 demandes de carte grises ont été approuvées l’an dernier sur la même période. 4764 immatriculation ont été enregistrés rien que chez les 125cc. En gros, les chiffres de vente de scooters et motos de 125cc et moins sont en hausse de 10% par rapport à 2015.

Bilan du marché français

En fin d’année 2016, les services d’immatriculation ont homologué 7166 véhicules de 125 cc et plus. Les clients français montrent une préférence pour les grosses cylindrées de 125 cc et plus. Ceci se vérifie chez les services de transport de personnes à deux roues. Ces professionnels sont parmi les meilleurs. Ces chiffres sur les ventes en France pourraient être liés au système des assurances qui favorisent certains types de véhicules, en fonction de leur adéquation aux besoins de la population. Ainsi, la réglementation et l’organisation de la sécurité routière influencent les choix des amateurs de motos ces dernières années. D’autres facteurs entrent en jeu dans ces prises de décision des amateurs de moto.

Facteurs de la hausse

Le marché de la moto en France et dans le monde indique une tendance vers les véhicules intelligents, les moins polluants. Les grandes marques japonaises ou américaines effectuent des recherches  permanentes sur la façon d’optimiser l’usage des ressources naturelles sur tous les types de 2 roues. Du 1er janvier 2017 à ce jour, une réglementation émise indique que seuls les scooters et motos respectant la norme Euro 4 liée à la pollution peuvent être vendus « neufs ». Les prévisionnistes et météorologues ont prévu une année de 2017 fraîche et plus ensoleillée, ce qui favorisera la circulation des deux roues sur les routes françaises. Si la moto reste un véhicule polluant, les efforts fournis actuellement pour protéger les pilotes ainsi que les passagers des motos sont louables. Ces efforts amélioreront la sécurité, en plus de la consommation en combustible des bolides.

Conclusions

Le bilan 2016 de vente de moto et scooters peut servir de repère fiable pour les amateurs de moto. Cela concernera également les patrons d’entreprise de transport à deux-roues. Les évolutions constatées sur le marché font état d’un intérêt en hausse chez la population. Plus d’offres adaptées conviennent au consommateur. Des motos intelligentes se garent touts seuls et se tiennent en équilibre sans béquille. On peut prévoir des hausses futures au niveau des chiffres de vente de deux roues. Les transporteurs professionnels sont prévenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *